fbpx
Skip links
Publié le : Aide de l'état

Panneaux solaires et aide de l’Etat

Enerplan réagit à la baisse des tarifs induits par le nouvel arrêté tarifaire, pour les particuliers

Enerplan, le syndicat des professionnels de l’énergie solaire réagit à la publication dimanche dernier au Journal Officiel d’un arrêté qui révise le mode de calcul de la dégressivité des tarifs dans le cadre du guichet tarifaire actuel.

Pour le segment 9-100 kWc

Cet arrêté permet de limiter la baisse sur le segment 9-100 kWc, qu’Enerplan avait dénoncée, en son temps, comme excessive et décorrélée de la baisse effective des coûts des installations. C’est en cela une bonne nouvelle puisque la décroissance amène les tarifs sur ce segment à 98,7 euros/MWh au lieu de 93,6 si l’ancienne formule avait été appliquée.

Pour le segment <9 kWc

En revanche, la modification des formules de calcul et des paliers de décroissance vient pénaliser fortement les tarifs sur le segment <9kWc, qu’il s’agisse des installations en vente totale ou de la prime Pa pour les installations en autoconsommation avec vente de surplus. La baisse minimale, à volume trimestriel constant, passe ainsi de 0,5% à 1,25%, soit une multiplication par 2,5 de la rapidité de cette baisse.

Il faut donc faire vos demandes de devis dès maintenant pour avoir vos panneaux solaires photovoltaïques installés avant qu’il n’y ait plus aucune aide de l’état !

Cela n’est cependant en rien lié à une réalité de la baisse des coûts de ces installations, ni à une explosion du nombre de raccordements, ceux-ci étant stables d’un trimestre sur l’autre depuis presque 10 ans. Nous avions alerté sur cette anomalie avant son passage en Conseil Supérieur de l’Énergie et proposé des amendements pour qu’il soit modifié lors de son examen, et ensuite en intervenant directement auprès du Ministère de la Transition Écologique. Il est cependant paru sans modification.

Le tableau comparatif ci-dessous a été élaboré par la CRE pour chacun des segments de puissance.

Le président d’Enerplan, Daniel Bour, va saisir le Ministre de la Transition Écologique pour dénoncer ce mauvais sort fait aux petits projets, et demander une révision rapide de cette formule de calcul qui ne pénalise pas les petites installations.

Pour Daniel Bour, « cette mesure annoncée est tout bonnement incompréhensible et inacceptable. J’ai l’impression que le Gouvernement ne mesure pas la portée de cette remise en cause, qui met gravement en doute la confiance accordée à sa parole…»

Daniel Bour

29/10/20 sources Tecsol & Enerplan

Laisser un commentaire